Molenechos's Homepage Molenechos.org

Fontaine-l'Evêque, Wallonië - Henegouwen

Bestaande molen

karakteristiek

Naam
Grand Moulin, Moulin Bughin, Moulin Roulez
Ligging
Rue du Grand Moulin 6b
6140 Fontaine-l'Evêque
sur l'Ernelle
Wallonië - Henegouwen
toon op kaart
Geo positie
50.406918, 4.342091 (Google Streetview)
Eigenaar
Privaat
Gebouwd
1502 / ca. 1600 / 1708
Type
Bovenslag watermolen
Functie
Korenmolen
Kenmerken
Imposant gewit gebouw
Gevlucht/Rad
Ingebouwd metalen bovenslagrad (verwijderd)
Inrichting
Verwijderd
Toestand
Nog als gebouw
Bescherming
---,
Niet beschermd
Molenaar
Geen
Openingstijden
Niet toegankelijk
Database nummer
609
© Foto: C. Février, 2010

Beschrijving / geschiedenis

Le Grand Moulin, moulin Roulez ou moulin Bughin est le moulin à eau (banal) de la seigneurie de Fontaine, à la Rue du Grand Moulin, n° 6b, sur l'Ernelle.
Construit en 1502.
Roue à aubes détruite lors des travaux du Grand Ring de Charleroi en 1979.
Appareillage bien conservé dans la meunerie.

Un moulin qui porte bien son nom de Grand moulin.
Placé sur l'Iernelle (Ernelle), à un kilomètre en aval de l'agglomération de Fontaine-l'Evêque, le moulin se situe en un point de net resserrement de la vallée faisant suite à un assez vaste élargissement. Ce dernier s'explique par le confluent que forme là l'Ernelle avec le rieu de Beaulieusart. Le moulin se trouve au point précis où la distance à "barrer" en travers de la vallée est le plus courte. Le site est typique de ceux qui accueillent des barrages et l'on conserve ici des traces d'une telle structure malgré les importants remblais réalisés en amont du moulin. Dans le secteur de l'élargissement, une rectification de l'Iernelle et d'un modeste affluent de gauche disait déjà bien, avant les récents aménagements, la volonté de drainer une zone de stagnation, trace très probable de l'ancien vivier associé au moulin.

Entièrement en moellons de calcaire, le bâtiment est particulièrement considérable. Sous une vaste toiture commune, on distingue d'abord deux parties aux fonctions complémentaires. La plus vaste partie (s'étendant sur six travées) correspond au moulin proprement dit. Un prolongement (travée unique) correspond à un corps de logis, probablement la maison du meunier. Dans le parement de la façade du moulin, on distingue encore un chaînage d'angle en bonnes assises de calcaire. Il trahit une édification en deux temps. Il se peut que la partie la plus ancienne soit la partie (trois travées) située au centre de la bâtisse.

Alors que la toiture couvrant le moulin est à simple bâtière, celle placée au-dessus de la maison est à croupe, ce qui semble traduire une adjonction tardive de l'habitation. Une couture visible dans le jeu des maçonneries montre le point de jonction entre les deux bâtisses.

Sur un large plan rectangulaire, le moulin comporte donc six travées sur trois niveaux: un rez-de-chaussée, un étage et un vaste grenier percé de deux grands lucarnes passantes à usage de monte-charge. La bâtisse est établie perpendiculairement au sens du cours d'eau. Ce dernier avait été aménagé pour alimenter d'abord un vivier servant de réserve. Au coin de ce vivier, une prise d'eau permettait d'actionner la roue du moulin. Cette dernière se trouvait contre le pignon, côté versant du vallon.

La trace d'épis de brique sur ce pignon rappelle une (très?) ancienne toiture dont le versant était nettement plus marqué et dont la hauteur était plus considérable. Ce vestige pourrait remonter aux environs de 1600.

Toutes les baies actuelles du moulins semblent le résultat d'un aménagement récent: au coeur d'un parement entièrement en moellons, la plupart des ouvertures sont en effet encadrées de piédroits en brique et couvertes d'un linteau métallique.

Le corps de logis présente une façade de pas moins de trois travées du côté du pignon opposé à celui de la roue. Seule la porte présente un encadrement de pierre à l'intérieur d'un parement de moellons homogène. Toutes les autres baies sont encadrées de piédroits en brique et couverte d'un arc surbaissé du même matériau.
La tout est couvert d'une grande toiture en asbeste.
Un millésime 1708 se trouve au pignon de la maison.

Michel MAIRIAUX & Gérard BAVAY

-----------------

De Grand Moulin werd gebouwd in 1502 en was tijdens het Ancien Régime de banmolen van Fontaine-l'Evêque. Het imposant, gewit gebouw herbergde een ingebouwd metalen bovenslagrad. Deze is niet meer aanwezig, net zoals het binnenwerk. De luiken voor het luiwerk zijn met panelen afgesloten. Het molengebouw verdient een wettelijke bescherming als monument.

Lieven DENEWET

Literatuur

Gérard Bavay, "Fontaine-l'Evêque: toujours un moulin mais l'abandon de l'énergie hydraulique a entraîné la métamorphose de toute la structure ancienne du fond de la vallée", in: "Hanonia - Moulins en Hainaut", Bruxelles, Crédit Communal, 1987, p. 330.
G. Bavay, "Patrimoine et histoire des moulins en Hainaut", Mons, Hannonia, 2008 (Analectes d'Histoire du Hainaut, tome XI), p. 167-168.
Jacques Vandewattyne, "Inventaire des moulins du Hainaut. Arrondissement de Charleroi - Arrondissement de Mons - Arrondissement de Soignies", Hainaut-Tourisme, n° 118, juli 1966, p. 139-144.
Joseph Parée, "Histoire de la ville de Fontaine-l'Evêque", 1968.
A.-G. Demanet, "Recherches historiques sur la ville et la seigneurie de Fontaine-l'Evêque", 1881.

Overige foto's

Grand Moulin, Moulin Bughin, Moulin Roulez, Fontaine-l'Evêque, Foto: C. Février, 2010 | Database Belgische molens
© Foto: C. Février, 2010
Grand Moulin, Moulin Bughin, Moulin Roulez, Fontaine-l'Evêque, Foto: Robert Van Ryckeghem | Database Belgische molens
© Foto: Robert Van Ryckeghem
Grand Moulin, Moulin Bughin, Moulin Roulez, Fontaine-l'Evêque, Kadastrale Atlas P.C. Popp, ca. 1860 | Database Belgische molens
© Kadastrale Atlas P.C. Popp, ca. 1860