Molenzorg
Branchon (Eghezée), Namen
<p>Moulin de Branchon<br />Moulin Stevenart-Leurquin</p>
Prentkaart. Edit. Théo Dock, Forville, verzonden in 1902. Verzameling Ons Molenheem
Naam

Moulin de Branchon
Moulin Stevenart-Leurquin

Ligging Rue du Moulin 6
5310 Branchon (Eghezée)

sur la Méhaigne


toon op kaart
Geo positie 50.628292, 4.969458
Eigenaar André Grégoire
Gebouwd voor 1343 / 1743
Type Onderslag watermolen
Functie Korenmolen
Kenmerken Natuur- en bakstenen gebouw
Gevlucht/Rad Groot onderslagrad (verwijderd)
Inrichting Verwijderd
Toestand Nog als gebouw
Molenaar Geen
Openingstijden Op aanvraag (A. Grégoire, tel. 081 85 52 11)

Beschrijving / geschiedenis

Le long de la Mehaigne, au 6 rue du Moulin, se situe un bâtiment qui sous des dehors empreints de banalité représente une trace d’un passé semi-industriel de Branchon.

La date de construction de ce moulin, situé sur la rive gauche de la Mehaigne en aval du château de Branchon, reste à déterminer; cependant les fondations paraissent bien anciennes ainsi que les caves.

En 1343, le moulin banal de Branchon est tenu en fief par Gillechon de Branchon; vers 1380, ce fief est aux mains de son fils qui tient en outre l'avouerie de Merdorp avec toutes ses dépendances, ainsi que plusieurs terres et autres droits. Ses descendants vendirent le fief, au XVe siècle à Etienne de Marille; le dernier de ces Marille qui était curé de Branchon, laissa le fief à son neveu Henri Charlet (1540). Au XVIIIe siècle, le fief passa par mariage aux de Bruges qui le conservèrent jusqu'à la fin de l'Ancien Régime.

Une vieille poutre , servant de linteau intérieur d’une porte-fenêtre (façade sud) présente la date de 1743.

Faisant partie du domaine de Branchon, vers 1540, c’est Henri de Charlet qui était propriétaire de Branchon. Au 18ème siècle, le fief passe par mariage à la famille des "de Bruges"

Au XIXème siècle, la famille Stevenart est propriétaire des lieux. La brasserie est fondée en 1890 par les frères Stevenart et porte le nom Stévenart jusqu’en 1903 puis devient la brasserie Stevenart Joseph Leurquin jusqu’en 1909. Cette même année, elle devient la S.S. Brasserie-malterie et moulin à vapeur qui ferme ses portes en 1921, . La cheminée carrée, probablement antérieure à 1850 reste le témoin principal de l’activité brassicole dont la fabrication de la «grisette».

Philippe Vandermaelen et Dr. Meisser mentionnent dans leur "Dictionnaire géographique de la province de Namur" (1832) à Branchon un moulin à farine et un moulin à huile mû par la Mehaigne.

Le 3 mai 1880, l’inauguration du tram «Zaman», rehaussée par la présence du roi Léopold II , s’achève par une réception au domicile du bourgmestre, Monsieur François –Joseph Stevenart (maïeur de Branchon de 1863 à 1904)

Une carte postale du tout début du XXème siècle montre la magnifique roue à aubes qui captait la force de l’eau pour faire tourner les meules du moulin. Le bâtiment existe encore, mais il est privé de sa roue.

Entre les 2 guerres, la brasserie – malterie – moulin de Branchon devient la propriété de la famille Gréban de Saint Germain.

Le moulin était équipé de 3 paires de meules pour produire la farine destinée aux boulangeries locales et la farine pour l’alimentation du bétail.

La source Saint Jean fournissait l’eau pour la fabrication de la bière et des limonades.

Elle cessera la production de bière en 1921.

En 1937 Louis Grégoire acquiert les lieux et, grâce à la qualité de l’eau de la source Saint Jean, il poursuit la fabrication des limonades et des eaux minérales jusqu’à la fin de la guerre (1945)

La maison Grégoire s’est orientée vers le commerce du charbon et des grains : la proximité du tram Zaman facilitait la livraison des sacs de grains et permettait l’approvisionnement en charbon, engrais, tourteaux et autres marchandises.

Peu après la seconde guerre, la maison Grégoire a débuté le transport des marchandises par camions.

En 1973, André Grégoire ajoute le commerce de mazout qu’il abandonne en 1977, préférant le transport routier.

Grâce aux adaptations successives, l’entreprise A. Grégoire conjugue terrassements, transports, aménagements, pavages, location de matériel sur le site du moulin de Branchon.

En 1978, les anciens de Branchon se souviendront certainement de l’effondrement du bâtiment ou était stockée une abondante récolte de grains.

En 2001, c’est la restauration de la cheminée carrée dont la hauteur actuelle est de 18 m. Cette cheminée avait été abaissée de 5 m au sortir de la guerre suite aux dégâts causés par l’explosion en septembre 1944 du pont enjambant la Mehaigne sur la route de Hemptinne.

Le 27 août 2002, des orages locaux firent déborder la Mehaigne qui inonda la grande cour et les entrepôts sur une hauteur de plus de 80 cms.

------------------------

Watermolen met groot onderslagrad op de Mehaigne
Brasserie et Moulin à vapeur. Germoir breveté, Stevenart-Leurquin (1902).

<p>Moulin de Branchon<br />Moulin Stevenart-Leurquin</p>

Prentkaart. Edit. Théo Dock, Forville, gedateerd 12.01.1903. Verzameling Ons Molenheem

Literatuur

Périodique "Éghezée et Vous".
"Histoire du château de Branchon", dans: Branchon(s)-nous, n° 6, mars 2008, p. 2-3.
"Le moulin de Branchon", dans: Branchon(s)-nous (journal de mon village), n° 7, juin 2008, p. 3-4.
www. branchon.com
Philippe Vandermaelen & Dr. Meisser, "Dictionnaire géographique de la province de Namur"n Bruxelles, 1832? p. 43-44.


Laatst bijgewerkt: maandag 8 mei 2017
Stuur uw teksten over deze molen Stuur een (nieuwe) foto van deze molen  

 

De inhoud van deze pagina's is niet printbaar.

zoek in databasezoek op provincieStuur een e-mail over molen <p>Moulin de Branchon<br />Moulin Stevenart-Leurquin</p>, Branchon (Eghezée)homevorige paginaNaar Verdwenen Molens