Molenzorg
Fallais (Braives), Luik
<p>Li Stwèrdu</p>
Foto: Robert Van Ryckeghem, Koolkerke
Naam

Li Stwèrdu

Ligging Rue de l'Eglise 11
4260 Fallais (Braives)

op de Méhaigne


toon op kaart
Geo positie 50.609337, 5.173926
Eigenaar Philippe et Jeannine Paye-Bourgeois
Gebouwd 1620
Type Bovenslag watermolen
Functie Oliemolen
Kenmerken In de 19de eeuw ook krijtmolen; natuurstenen gebouw
Gevlucht/Rad Verwijderd
Inrichting Verwijderd
Toestand Gerenoveerd gebouw
Bescherming M: monument, DSG: dorps- en stadsgezicht,
07.09.1983
Molenaar Laurent Van Asselt
Openingstijden Op afspraak (tel. 019 69 93 60, madame Paye), 019/69 90 08 - 0474/98 18 65, M. Van Assel).

Beschrijving / geschiedenis

De benaming Stwèrdu komt van het Waals stwède (tordre, presser, écraser).  Volgens de molennaam "Li Stwèrdu" moet die molen ooit gediend hebben als "tordoir" (stamp- of slagmolen), nl. dat Luikse woord zou dan in verband te brengen zijn met het Oudfranse: "estordoir" (zie: Jean Haust, Dictionnaire liégeois, p. 621).
Deze watermolen op de Méhaigne werd gebouwd in 1620 door Herman de Bourgogne, heer van Fallais, als oliemolen.
In de 19de eeuw werd hij ook gebruikt als krijtmolen. De witte mergelaarde die op de hoogtes gewonnen werd, werd er fijngemalen voor de productie van kleurstoffen, mastiek en verf. Deze molen is in 1982 beschermd als monument.
De laatste molenaar verliet de molen rond 1900. Het waterrad en het mechanisme verdwenen. Buiten tegen het gebouw staan twee molenstenen opgesteld.
In 1830 waren er vijf "pressoirs à hule" in Fallais.

Op 7 september 1983 werd het gebouw beschermd als monument (inclusief twee natuursteenkoppels) en samen met de omgeving als site. De eigenaars Philippe et Jeannine Paye-Bourgeois renoveerden het gebouw en werden hierin door jongeren bijgestaan . Er werd archeologisch onderzoek verricht door Archéolo-J. De Waalse auteur Joseph Durbuy (1882-1936) situeerde zijn boek (in het Waals) "Li fabrike al'croy" in deze watermolen.

De molen is opnieuw ingericht voor het persen van koolzaad- en notenolie, maar dan wel met een motor en met een modern perstoestel, dat volledig voldoet aan de huidige hygiënische normen, dit naar een idee en uitwerking van Laurent Van Asselt.

Lieven DENEWET & Aimé SMEYERS
------------------

En bordure de la Méhaigne, ce moulin est un témoin exceptionnel de moulin à huile et à craie dans nos régions.

Le bâtiment actuel date de 1620. Il était construit par le seigenur de Fallais, Herman de Bourgogne. Au départ, il servait à moudre les graines d'oeillette (sorte de pavot) et de colza qui fournissaient l'huile comestible, notamment en période de carême. L'expression wallonne «magni del sope à l'ôle» signifiait que le cochon n'était pas bien gras...
Le moulin fut transformé au XIXe siècle en moulin à craie.

La marne blanche extraite sur les hauteurs y était broyée pour la fabrication de couleurs à détrempe, mastic et teinture.
Le dernier exploitant l'abandonna vers 1900. Sauvé de la démolition, il a été classé en 1983. C'est le Stwèrdu, du wallon stwède (tordre, presser). Le bâtiment a été restauré par ses propriétaires aidés par des jeunes qui ont participé aux fouilles archéologiques organisées par Archéolo-J.
Krains, dans son livre « le pain noir » et l'écrivain Joseph Durbuy(1882-1936) dans son ouvrage « Li fabrique al'croye » ont évoqué ce moulin. Durbuy y situe sa pièce en wallon Li fabrike al'croy.

Aussi bien le barrage que le mécanisme du moulin Li Stwerdu ont totalement disparu. Si la réhabilitation de ce site semble à priori peu rentable, la volonté d'un groupe de passionnés pourrait rendre le projet intéressant.

<p>Li Stwèrdu</p>

Foto EdA (l'Avenir), 2014

<p>Li Stwèrdu</p>

Foto: Robert Van Ryckeghem, 18.10.2005

<p>Li Stwèrdu</p>

Foto EdA (l'Avenir), 2014

<p>Li Stwèrdu</p>

Foto EdA (l'Avenir), 2014

<p>Li Stwèrdu</p>

Foto EdA (l'Avenir), 2014

Aanvullende informatie

Classement du moulin
Façades et toitures du moulin "le Stwerdu" ainsi que les deux meules en pierre, à Fallais, Monument, 07.09.1983
Ensemble formé par le moulin "le Stwerdu" et les abords, Site, 07.09.1983

Jean-Louis Tasiaux, “Fallais. Presser de l’huile pour faire revivre l’ancien moulin”,  L'Avenir.net,  mardi 07 octobre 2014.
Foto EdA. Le moulin a failli être rasé dans les années 70. Aujourd’hui, ils sont plusieurs à vouloir restaurer ce patrimoine.
Photo EdA. Laurent Van Asselt se lance dans la fabrication artisanale d'huile. Avec pour objectif de faire revivre l’ancien moulin du Stwerdu.
C’est un cadre magnifique où s’allient harmonieusement le patrimoine et la nature. Le moulin du Stwerdu, à  Fallais, c’est un petit coin de paradis. En bas d’une prairie en pente douce vers la Mehaigne, la vieille bâtisse du XVIIe siècle a perdu sa roue à aubes et son mécanisme depuis belle lurette. Néanmoins, la magie des lieux opère encore. Aussi, depuis quelques années, Laurent Van Asselt, un des voisins du site, tente de redonner vie à  cet endroit. La propriétaire, Jeanine Paye, âgée de plus de 80 ans, m’a un jour donné les clés. C’est une historienne et elle veut que ce patrimoine ne sombre pas dans l’oubli. Elle souhaite que cela soit animé..."
Des barbecues de quartier, une pièce de théâtre, des expos lors des journées du patrimoine… Depuis lors, le moulin du Stwerdu connaît ponctuellement une certaine renaissance. Mais hélas, les vieilles pierres nécessiteraient qu’on s’occupe davantage d’elles. Les murailles du bief tombent dans l’eau, la toiture du moulin, en vieilles Eternit, devrait être rénovée...
Tout cela a un coût, surtout pour cet illustre bâtiment classé. «On se rend compte que c’est illusoire d’attendre des subsides, indique Laurent Van Asselt. Les caisses des pouvoirs publics sont vides..."
Pas avec l’ancienne machinerie
D’où l’idée du Fallaisien de financer la rénovation du site en lançant une activité économique en lien avec l’histoire des lieux: presser de l’huile ainsi que l’a fait ce moulin de 1620 à  1870. Mais pas (encore) question de presser de l’huile avec l’ancien pressoir. «La roue à  aubes et la machinerie n’existent plus. Et puis, je pense que l’Afsca n’autoriserait pas qu’on presse de l’huile avec les anciennes pierres...."
C’est donc une presse électrique qui viendra investir les lieux dans quelques semaines. Et dans quelques mois, les premiers litres d’huile de colza devraient être disponibles en vente directe au moulin du Stwerdu. Près de 115 ans après avoir fonctionné pour la dernière fois, la vieille bâtisse retrouvera le goût de l’huile. Un retour aux sources pour ce bâtiment en bordure de Mehaigne.

"L'Huilerie du Stwerdu", www. heron.blogs.sudinfo.be (24.10.2014)
Il 'sagit d'un projet de création d'huilerie artisanale dans un vieux moulin datant de 1620, le moulin du Stwerdu, situé à Fallais (commune de Braives). Ce moulin doit sa survie à quelques amoureux des vieilles pierres. Aujourd'hui, soucieux de préserver et de mettre en valeur ce patrimoine local, nous souhaitons y réimplanter une véritable huilerie artisanale, produisant une huile de colza, de première pression à froid, sans extraction chimique et à base de produits locaux! Une entreprise unique en Belgique. Les bénéfices engendrés par cette activité en plus de subvenir aux besoins financiers d'une famille seront réinvestis dans la restauration de ce bâtiment.
Concrètement,n vour pouvez soutenier notre projet en cliquant sur la mention "J'aime" située sur la page de l'huilerie du Stwerdu (ça ne coûte rien, c'est un soutien nog négligealble et ça fait tourjours plaisir), et/ou en particpant à notre collecte de fonds. sur http: // www. kisskissbankbank. com/l-huilerie-du-stwerdu?ref... Ateentin! Il ne reste qu'une petite quarantaine de jour pour collecter les 4900 euros nécessaires au démarrage du projet. Il y a donc urgence! Et n'oubliez pas qu'à chaque don correpont une contrepartie intéressante. Merci pour votre aide.

------------------

J.-L. T(asiaux), "Au moulin pour les particuliers", L'Avenir, 19.03.2015.
Photo. Plusieurs week-ends par mois, la presse s’installera dans l’ancien moulin.-ÉdA – 204110337969
Si l’huile destinée à être commercialisée est pressée dans l’atelier, l’ancien moulin en bord de Mehaigne n’est pas oublié.
C'est même un des objectifs poursuivi par le projet de Laurent Van Asselt: faire revivre l'ancien moulin qui  a pressée de l'huile de 1620 à 1870. Mais pour des raisons sanitaires, l'endroit ne peut pas être utilisé pour l'huile commercialisée. Par contre, pour ce qui concerne le pressage à façon, réalisé par les particuliers eux-mêmes, l'Afsca n'y voit pas d'inconvénient. "Les premiers pressages pour les gens sont prévus le samedi 4 avril au moulin à partir de 10h. Si on veut presser, il vaut mieux s'inscrire mais sinon, le moulin est ouvert à tout le monde, assure Laurent Van Asselt. Je fournirai gratuitement les graines de colza et il y aura une participation financière pour l'utilisation de la presse!"
Plusieurs week-ends par mois, la presse restera au moulin à usage des particuliers et un week-end par mois, elle retournera à l'atelier pour presser fl'huile que commercialisera Laurent Van Asselt.
Et dans le courant du mois de décembre, la presse devrait être converti en presse à noix, également pour et par les habitants. "Mais dans ce cas-là, il faut faire attention à bien n ettoyer la presse pour éviter les problèmes d'allergies et les souillures d'une huile par une autre".

----------------------

Jean-Louis Tasiaux, "L'huile fait revivre le vieux moulin", L'Avenir, 19.03.2015.
Le projet d’huilerie à l’ancien moulin de Fallais avance bien. Laurent Van Asselt peu désormais presser et commercialiser son huile.
La presse électrique a déjà permis la confection de 300 bouteilles d’huile de colza. Photo ÉdA
Voisin de l’ancien moulin de Fallais, Laurent Van Asselt souhaitait depuis longtemps rénover et faire revivre ce lieu singulier, patrimoine du XVIIe siècle. Et pour financer ces travaux, le Fallaisien avait lancé une idée originale: presser de l’huile de colza et mettre la presse à destination des villageois pour également presser des noix.
Un local "blanc"
Mais de l’idée à la réalisation concrète, le chemin est long et parsemé d’embûches tant techniques qu’administratives. Et cependant, grâce à sa motivation et au soutien d’habitants et de voisins emballés par l’idée, ce qui n’était encore qu’un projet il y a quelques mois est désormais concret. «Il fallait que j’attende l’autorisation de l’Afsca pour commercialiser l’huile. C’est désormais fait. Je peux vendre mon huile pressée».
Avant ça, il a fallu acquérir une presse électrique. En effet, il était impensable d’utiliser l’ancienne machinerie du moulin tout simplement parce que celle-ci n’existe plus. De plus, les règles sanitaires imposent que le pressage de l’huile soit fait dans un local «blanc».
Laurent Van Asselt a donc aménagé un atelier dans une remise de son habitation à deux pas de là. Après il a encore fallu régler la machine, faire des tests, remplir des tonnes de paperasseries… Et là, depuis la semaine dernière, le nouveau meunier est enfin en ordre de bataille pour se lancer dans le pressage d’huile: «J’ai déjà pressé 300 bouteilles au départ de graine de colza provenant de Marneffe. Ce n’est pas du bio mais du local. Pour me fournir en graines de colza bio, il faudrait que je fasse la moitié de la Belgique en voiture…»
Reste maintenant à commercialiser l’huile. Un job que n’apprécie pas trop le nouvel artisan qui n’a pas la fibre commerciale. «Je n’ai encore rien fait dans ce domaine-là mais j’ai portant déjà des commandes par le bouche-à-oreille. Une centaine de bouteilles vont partir dans trois points de vente bruxellois, l’office du tourisme Burdinale Mehaigne va aussi en prendre et je vais aussi en fournir au GAC d’Avin.»
Huilerie du Stwerdu; Laurent Van Asselt: 0483/38.64.84 – 019 69 90 08
Photo EdA. La presse électrique a déj) permis la confection de 30 bouteilles d'huile de colza.

Marc Mélon, "Fallais: renaissance d'un moulin à huile artisanal", rtbf.be, 02.04.2015.
Moulin de Stwerdu à Fallais - RTBF (M. Mélon)
Une mise en service d'une roue d'un moulin à aube à Ville-en-HesbayeDes amoureux des vieilles pierres ont décidé de remettre en valeur un ancien moulin à Fallais, en province de Liège. Après 116 ans de sommeil, le moulin du Stwerdu produira à nouveau de l'huile. Dans un premier temps, ce sera de l'huile de colza, mais aussi de l'huile de noix pour les particuliers. Plongeons donc un instant dans ce lieu au goût d'histoire.Le moment est historique, après 116 ans d'inactivité, voici les toutes premières gouttes d'huile de colza au moulin du Stwerdu à Fallais.  Pour Laurent Van Asselt, le gestionnaire du bâtiment, cette matinée du 2 avril est forcément particulière : "C'est l'huile de la région, c'est celle qu'il est le plus facile d'obtenir ici, surtout pour une activité qui débute. On a bien l'idée, un jour, de faire un ou deux hectares de pavot. Mais avant de mettre en culture tout ça, on essaye d'abord avec de l'huile de colza. Si ça fonctionne, on pourrait imaginer d'autres cultures".Construit au XVIIème siècle, le moulin du Stwerdu est situé dans le parc naturel des vallées de la Burdinale et de la Mehaigne. Le mot "stwerde" signifie en wallon "tordre, presser". C'est un lieu chargé d'histoire qui a failli être démoli, comme nous l'explique Laurent Van Asselt "ce moulin a fonctionné jusque dans les années 1850, 1870, avant de tomber à l'abandon. On l'a transformé en bâtiment agricole, on y a mis du bétail. D'ailleurs, quand les propriétaires l'ont acheté, il y avait du fumier qui allait de la porte presque jusqu'au-dessus de l'entrée de la roue, et c'est en nettoyant qu'ils ont découvert tout ce qu'il y avait en-dessous, c'est-à-dire des grosses meules en pierre bleue, tout le matériel qu'il y a dans le moulin"
Roue à aube
Laurent Van Asselt a beaucoup de projets en tête pour améliorer le site "tout le bief pourrait être remis en état parce qu'avec le temps, il se dégrade. Le fait de remettre une roue, pourquoi pas, ça donne un cachet au moulin et on retrouve alors le goût d'avant. La toiture pourrait être refaite aussi car la couverture actuelle avait été placée pour sauver le moulin. Elle a été très utile mais remettre une toiture plus cohérente avec le bâtiment serait quand-même une meilleure chose"
A quelques kilomètres de cet endroit, à Ville-en-Hesbaye, un autre moulin vient d'être rénové et la roue à aubes fonctionne depuis les mois de septembre dernier
Ces initiatives attirent les amateurs de vieilles pierres. A Fallais, samedi prochain, petits et grands sont attendus pour voir le processus d'extraction d'huile et pourquoi pas mettre la main à la pâte. En hiver, ce sont les noix qui seront pressées.
Images (6)
Vidéos (2)
Photos: Moulin qui produit de l'huile
Une mise en service d'une roue d'un moulin à aube à Ville-en-Hesbaye
Restauration de la roue à aube d'un moulin à Ville-en-Hesbaye

 

Literatuur

PAYE-BOURGEOIS Jeannine et CHARLIER Joseph, "Li Stwerdu: moulin à  huile puis à  craie", in: Annales du Cercle Hutois des Sciences et Beaux-Arts, tome LX (2019)
Jean Claude Philippart, m.m.v. M. Ovidio, G. Rimbaud, A. Dierckx & P. Poncin, "Rapport 2009 à la Commission Provinciale de Liège du Fonds Piscicole de Wallonie. Bilan des observations sur les populations de l'anguille dans les sous-bassins hydrographiques Meuse Aval, Ourthe, Amblève et Vesdre, comme bases biologiques à la prise de mesures de gestion en rapport avec le règlement anguille 2007 de l'Union Européenne", Liège, Université de Liège - Faculté des sciences. Département des sciences et gestion de l'environnement. Unité de biologie du comportement, mars 2010, 161 p.
Joseph Durbuy (1882-1936), "Li fabrike al'croy"
Frédéric Praillet e.a., "Le Pays Burdinale Mehaigne a de l'énergie. Hydro-énergie au Payes Burdinale Mehaigne. Vade-mecum à destination des porteurs de projets", Braives, Maison de la Mehaigne et de l'Environnement Rural asbl, février 2011 (PWDR 2007-2012 - Axe Leader), 92 p.
Philippe Vander Maelen, "Dictionnaire géographique de la province de Liège", Bruxelles, 1831.
Henri Del Vaux de Fouron, "Dictionnaire géographique de la Province de Liège", Liège, Jeunehomme, 1841.
Charles Meerts, "Dictionnaire géographique et statistique du royaume de Belgique", Bruxelles, Vanderborght, 1845.
Hervé Hasquin e.a., "Commnunes de Belgique: dictionnaire d'histoire et de géographie administrative. Wallonie", 2 vol., Bruxelles, La Renaissance du livre, 1980-1983.
Herman Holemans, "Enquète auprès des communes de la Province de Liège", 1984.
Lucien Simon, "Moulins de chez nous", Dison, Fondation Adolphe Hardy, 1992, p. 78.
Jean-Louis Tasiaux, “Fallais. Presser de l’huile pour faire revivre l’ancien moulin”,  L'Avenir.net,  mardi 07 octobre 2014.
"L'Huilerie du Stwerdu", www. heron.blogs.sudinfo.be (24.10.2014)
J.-L. T(asiaux), "Au moulin pour les particuliers", L'Avenir, 19.03.2015.
Jean-Louis Tasiaux, "L'huile fait revivre le vieux moulin", L'Avenir, 19.03.2015.
Marc Mélon, "Fallais: renaissance d'un moulin à huile artisanal", rtbf.be, 02.04.2015.

Mailberichten
Aimé Smeyers, 07.10.2014, 14.08.2019.


Laatst bijgewerkt: donderdag 15 augustus 2019
Stuur uw teksten over deze molen
Stuur uw foto's van deze molen
  

 

De inhoud van deze pagina's is niet printbaar.

zoek in databasezoek op provincieStuur een e-mail over molen <p>Li Stwèrdu</p>, Fallais (Braives)homevorige paginaNaar Verdwenen Molens